martin-paul_samba_cameroun-min

Martin Paul Samba

Martin Paul Samba est né vers 1870 près du village de Biba, dans l’arrondissement d’Ebolowa ; peu après sa naissance, sa famille émigre vers la côte et s’installe au village d’Akok, dans l’Arrondissement de Kribi.

En 1889, de passage à Kribi un allemand Von Curt Morgen prend à son service Martin et embarque avec lui d’abord pour Buéa, ensuite pour l’Allemagne. Là, Samba étudie pendant 3 ans dans une école allemande, puis pendant 3 ans encore, il fait des études d’Officier dans l’armée impériale, il en sort avec le grade de Lieutenant. Il est au service de l’empereur Guillaume II et pendant son séjour, il obtient le grade de Capitaine (Hauptmann).

En 1895, le Capitaine revient au Cameroun avec la promesse de l’empereur, selon les vieux notables de l’époque de devenir gouverneur du Cameroun à la place du Gouverneur allemand Von Putt Kamer. Trahi par ses compagnons de voyage, Samba perdit toutes les lettres qui le nommaient à ce poste au cours du voyage, ce qui fit à ce que le gouverneur allemand ne lui donne pas sa place (NB : Ceci fait tant de légende et n’à pas été vérifié)

Entre 1880 et 1910, lorsque les tribus au Cameroun se soulèvent en plusieurs points du pays, samba prend part comme Officier de l’armée allemande à la pacification du pays. Partant de l’Ouest où il crée dit-on, la ville de Nkongsamba qui pourrait signifier “la ville de Samba” ou « la ville aux sept collines » il n’est pas prouvé que Samba soit venu à Nkongsamba  mais l’opinion de tout temps lui a attribué la fondation de cette ville. Samba parcourt le Pays Jusqu’en 1920.

Samba quitte l’armée Allemande et s’installe à Ebolowa avec la résolution de chasser les allemand du Cameroun ; avec la collaboration de Rudolph Douala Manga Bell Chef supérieur de Douala, Madola chef à Kribi, Edande Mbita Chef du village Adjap (30 km de kribi) il organise la révolte. Des armes commandées en Europe sont entreposées à Adjap chez Edandé en secret, Samba entraine les jeunes Boulou.

Le 03 Août 1914, lorsque la France entre en guerre contre l’Allemagne, samba envoie un message au gouverneur de Brazzaville lui faisant part de son intention d’attaquer l’armée allemande au Cameroun. Malheureusement, cette lettre tomba entre les mains du Chef de région allemand Von Hagen qui résidait à Ebolowa. Ce dernier fit arrêter immédiatement Samba.
 
37 jours après son arrestation il fut fusillé devant la prison d’Ebolowa le 08 Août 1914. Avant de mourir sur le poteau d’exécution il cria “vous n’aurez pas le Cameroun”.

Le même jour Rudolph Douala manga était pendu à Douala, Madola et Edandé à Kribi.