cameroons_charles_atangana-min

Charles Atangana

De son vrai nom Charles Atangana-Ntasama, il est né vers 1885 à Mvolyé son père s’appelait Atangana Essomba.

En 1896 son Oncle le confia ainsi que ses frères au major Dominik. Il accompagne celui-ci à kribi où il fait ses études primaires en Allemand ; Il sera ensuite employé successivement comme maître d’école, infirmier, interprète d’abord à Buéa puis à Yaoundé il fut l’un des premiers Chrétiens de Yaoundé, encouragea l’évangélisation et offre un terrain à Mvolyé aux Missionnaires Catholiques ; il intercéda en faveur de certains chefs locaux menacés d’exécution comme Nnanga-Eboko et Zoa Mbede.

En 1911 Monsieur Kirschof, haut fonctionnaire de l’Administration coloniale allemande l’emmène en Allemagne, c’est pour lui l’occasion de mieux apprendre la civilisation Européenne. il est reçu par Kaiser et est retenu à Hambourg pour enseigner la langue Ewondo aux Blancs ; il se rend à Rome où il est reçu par le pape PIE X.

A son retour au Cameroun en 1911, il est nommé chef supérieur des Ewondo et des Bene ; après la défaite des Allemands lors de la 1er guerre mondiale, les allemands se replient vers le Sud et trouve un refuge en Guinée Espagnole, l’armée allemande entraîne avec elle plusieurs chefs et Notables Camerounais qui leur sont fidèles et Charles en fait partie.

Charles regagne le Cameroun en 1919 après que le traité de paix ait été signé. La nouvelle Administration Française l’assigna à résidence à Dschang.

En 1921 il est reconnu chef supérieur des Ewondo et s’adapte vite au nouveau régime et leur donne satisfaction.

Charles Atangana œuvra beaucoup au Cameroun comme médiateur, homme pacifique, il aida le Docteur Jamot dans la lutte contre la maladie du sommeil, il participe aux travaux pour l’achèvement du chemin de fer de Douala-Yaoundé ; il meurt à Yaoundé à l’âge de 60 ans environ, le 1er Septembre 1943 à Mvolyé.