Les derniers soubresauts de la dictature camerounaise de Paul Biya

Il faut que ce soit dans la joie de la créativité, la joie de l’intelligence, la joie de la culture que se déploie la révolution citoyenne qui doit libérer le Cameroun d'un régime mortifère qui a durée pratiquement depuis les années des indépendances jusqu'à ce jour.

Appel de Pr. Franklin Nyamsi wa Kamerun au peuple camerounais résistant :

"Je vous exhorte, tous les citoyens du Cameroun (à l'intérieur du Cameroun ou dans notre diaspora où que vous soyez à ne pas baisser les bras, à ne surtout pas perdre espoir. J'appelle à un haut les cœurs national et international, véritable. Nous n'avons jamais été aussi prêts de la libération, de l'émancipation politique authentique et moderne du peuple camerounais que maintenant".

Hommage de Franklin Nyamsi wa Kamerun à Michèle Ndocki à travers un très beau texte musical de Yves Beng

Hommage à toutes les libertés assassinées de mon pays le Cameroun; des libertés assassinées d'Afrique et du Monde.

Mot de bienvenue de la conférence les derniers soubresauts de la dictature camerounaise de Paul Biya

Hommage et affectueuses salutations au peuple camerounais du triangle national et de la diaspora, en appelant chacune et chacun d'entre-vous à ne pas perdre espoir, à ne pas perdre confiance en l'avenir. C'est de cette convergence que naîtra le foyer de la démocratie, de l’État de droit, de la Justice bienvenue à ce moment d'éveil, de prise de conscience et de courage.

Plan de la conférence les derniers soubresauts de la dictature camerounaise de Paul Biya

Au regard de ce qui est entrain de se passer, on peux se retrouver un matin ou un soir, avec le régime Biya qui s'écroule sans que le peuple camerounais soit préparé à la gestion de la chute de Paul Biya, sans que le peuple camerounais ne soit prêt à trouver une solution palliative à son remplacement.

A quel régime politique avons-nous affaire au Cameroun?

C'est le B.A BA de la compréhension du problème national camerounais. C'est un régime issu du colonialisme. ce n'est pas un régime issu d'une lutte de libération menée par le peuple camerounais. De 1955-1971, au bas mot un demi million de camerounais sont massacrés dans le cadre de la guerre contre le mouvement indépendantiste du Cameroun.