Paris, 27 Mars 2015

  • Description

DÉCLARATION DU COLLECTIF DIASPORIQUE CAMEROUNAIS.

27 mars 2015 - Alerte enlèvement J-K NYAMSI (suite 2)

DÉCLARATION DU COLLECTIF DIASPORIQUE CAMEROUNAIS CONTRE L'ARRESTATION ARBITRAIRE DU DR. JEAN CRÉPIN NYAMSI PAR LE RÉGIME DE M. PAUL BIYA AU CAMEROUN

Le COLLECTIF DIASPORIQUE CAMEROUNAIS vient par la présente signaler à l'opinion nationale et internationale l'arrestation arbitraire et ubuesque , ce vendredi 27 mars 2015 VERS 14h à l'Aéroport de Douala, du Docteur JEAN CRÉPIN NYAMSI, par la police politique du régime RDPC de M. Paul Biya. LE DR JEAN CRÉPIN NYAMSI serait actuellement en cours d'acheminement vers les cellules du SED à Yaoundé, sans qu'il n'ait eu le temps de recourir aux services légaux d'un avocat pour sa défense! On retrouve ainsi le schéma classique carcéral récemment utilisé pour embastiller le citoyen Gérard KUISSU MEPHOU par le même régime Biya.

Devant l'injustice criarde de cette arrestation qui intervient alors que le Dr Jean Crépin NYAMSI revenait d'un deuil familial au Cameroun, le COLLECTIF DIASPORIQUE CAMEROUNAIS, alerté par la famille de ce compatriote alors que la Gendarmerie le séquestrait encore dans la nuit à la Police Judiciaire de BONANJO-DOUALA, vient par la présente déclaration:

1) Protester énergiquement contre la banalisation des arrestations arbitraires de citoyens par la police politique camerounaise du régime RDPC

2) Requérir la libération immédiate et sans condition du Dr Jean Crépin Soter NYAMSI

3) Appeler toutes les organisations nationales et internationales des DROITS HUMAINS à se mobiliser à l'intérieur comme à l'extérieur pour la libération du Dr Jean Crépin Soter NYAMSI

4) Appeler l'ensemble des partis politiques républicains et patriotes du CAMEROUN à s'unir contre l'insupportable mépris des libertés fondamentales que le régime BIYA fait régner au Cameroun

5) Signifier à l'opinion nationale et internationale que fidèle à son principe UN POUR TOUS, TOUS POUR UN, le COLLECTIF DIASPORIQUE CAMEROUNAIS défendra tout citoyen ou résident camerounais contre l'ostracisme de ce régime aux abois et sans moralité intérieure.

6)Indiquer qu'il demeure saisi, en étroite relation avec la famille du compatriote victime de cette arrestation arbitraire de la gravité de la situation signalée.

Fait à PARIS, Le Vendredi 27 mars 2015

Pour le COLLECTIF DIASPORIQUE CAMEROUNAIS
Son Président,

Professeur FRANKLIN NYAMSI.