• Description

Vidéoconférence de Franklin Nyamsi wa Kamerun
Président du Collectif Diasporique Camerounais.
Direct 2, du (27 mai 2018, 20:00) via Facebook
Partage maximum autorisé !

Paul Biya est arrivé au pouvoir en 1982 ; Le régime actuel au Cameroun de monsieur Paul Biya, est un régime qui a hérité en 1982 du pouvoir qui était détenu par le régime du président Amadou Ahidjo (sans élection).!

Amadou Ahidjo fait parti des camerounais qui dans les années 1940, 1950, et 1960, c'était engagé à soutenir le maintien du Cameroun, dans le giron colonial français. En d'autres termes, le président Amadou Ahidjo et l'actuel président Paul Biya, de ces camerounais qui dans les années 1950 à 1960, NE VOULAIENT PAS DE L'INDEPENDANCE DU CAMEROUN.! Ahidjo puis Biya, étaient protégés par ce qu'on a apellé jadis les "GRANDS CAMEROUNAIS" c'est à dire les "FRANCAIS DU CAMEROUN"; Et leur maître à penser s'apelait le docteur "LOUIS PAUL AUJOULAT".

C'est le Dr Louis Paul Aujoulat qui copte en politique le président Amadou Ahidjo (qui n'était qu'un simple jeune commis des PTT du nord-Cameroun) à cet époque là, et celui qui deviendra président aprrès lui, Paul Biya ; parce qu'ils souscrivent à la ligne idéologique choisit par la France du Général De Gaulle, pour conserver l'économie du pays dans le giron français, et dans le pire des cas, signer avec les représentants autochtones "LES ACCORDS DE DEFENSE ET DE COOPERATION" essentiellement pour privilégier les intérêts de la France.

Les camerounais qui avaient souhaité obtenir une indépendance totale du Cameroun, (à la manière d'un Sékou Touré en Guinée-Conakry, Nasser en Egypte, Haïlé Sélassié en Ethiopie, Kwame Nkrumah au Ghana)... Etaient rassemblé autour de l'Union des populations du Cameroun (UPC), de Ruben Um Nyobé, de Félix Moumié, Osendé Afana, et d'Ernest Ouandié.

Comprenez bien qu'au Cameroun, à l'origine, il ya 2 grandes familles politiques :

> Une famille qui s'est battu pour arracher l'indépendance (celle de l'UPC) et ;

> Une famille qui avait choisi d'attendre que la France veuille bien nous donner l'indépendance, ou qui a accepter d'obtenir l'indépendance sous caution de la France (c'est la famille Aujoulatiste, celle d'Ahidjo et Biya); qui estimait que le noir n'était pas suffisament évolué pour accéder à l'indépendance ; Ainsi, s'il y a des hommes politiques qui se sont soumis de très longues dates à la France, à toute la géopolitique française au Cameroun, qui ont representé l'ordre français au Cameroun, ce sont les président Amadou Ahidjo et aujourd'hui Paul Biya. Il faut déjà que vous notiez cette idée fondamentale.!

Alors comment allez vous maintenir un régime politique, qui n'a pas l'assentiment de l'écrasante majorité de la population (pour rappel dans les années 1950-1960, le parti politique le plus puissant du Cameroun c'est l'UPC de Ruben Um Nyobé), si des élections démocratiques, ouvertes et transparentes avaient eu lieu à cette époque, c'est ce parti qui allait indiscutablement gagner les élections, et c'est ce parti qui allait gouverner le Cameroun, sans doute à la manière de grands patriotes nationalistes africains comme Kwame Nkrumah au Ghana, Ahmed Sékou touré en Guinée-Conakry... A la manière de cette gauche progressiste africaine, qui avait voulu s'esquisser par exemple à travers Patrice Lumumba etc.

C'est cette gauche progressiste et Révolutionnaire de l'UPC qui incarnait la majorité politique et démocratique du Cameroun. Alors pour empêcher l'arrivée au pouvoir de ceux qui représentaient la majorité des camerounais; la puissance coloniale camerounaise, sous le général De Gaulle, Avec toute une équipe d'administrateurs coloniaux (Jacques Fockart, les gouverneurs locaux Roland Pré, Pierre Messmer)... Vont organiser une GUERRE DU MOUVEMENT INDEPENDANTISTE CAMEROUNAIS. Cette guerre va se dérouler notament entre 1955 et 1971. Pendant pratiquement 20 ans, au Cameroun, le mouvement indépendantiste va être combattu à feu et à sang, de telle sorte que, le régime du président Amadou Ahidjo, qui parachève son intallation au pouvoir par l'assissinat du leader Ernest Ouandié le 15 janvier 1971 sur la place publique de Bafoussam ; s'est installé au pouvoir PAR LA TERREUR ET LA VIOLENCE.! Les archives historiques qui ont été déclassifiés en France parlent de 300.000 à 500.000 Morts ; en particulier dans les pays Bamilékés et Bassas du Cameroun. IL FAUT QUE VOUS LE SACHIEZ.!!!

Le régime politique de l'Union Nationale Camerounaise (UNC) qui met fin au multipartisme qui existait au Cameroun avant les années 1960,  ce régime d'AHIDJO a prit le pouvoir par la TERREUR ET LA GUERRE.! Le président Ahidjo va tenter d'équilibdrer cete prise du pouvoir par la haine de la démocratie, avec une action de développement, une révolution verte ainsi apellé dans les années 1970. Il va du mieux qu'il peut avec son interprétation du patriotisme qui était assez singulière, bâtir le Cameroun des années 1960 à 1980, avec une équipe dans laquelle se trouve déjà dès 1961, un certain PAUL BIYA.!

En réalité monsieur Paul Biya aujourd'hui au pouvoir, depuis 1982 (soit bientôt 36 ans); est quelqu'un qui est dans les meubles de l'Etat du Cameroun depuis 1961 (soit pratiquement 59 ans dans les antres du pouvoir) presque 60 ans à l'intérieur de l'appareil de l'Etat du Cameroun.!!! Donc, il est comptable et complice de la répression du mouvement indépebdandiste camerounais, mené de 1955 à 1971 et poursuivi par des arrestations arbitraires des opposants, l'exil des Upécistes, et la mise du pays SOUS LA PUISSANCE D'UNE POLICE SECRETE qui fût l'une des PLUS REDOUTABLES D'AFRIQUE CENTRALE (Le CEDOC : 1960-1982).! Le président Biya est comptable du bilan de gouvernance d'Ahidjo, dont il fut l'un des comptables les plus proches dès 1961.!

CE REGIME A TENU LE CAMEROUN PAR LA TERREUR, PAR LES PRISONS POLITIQUES, PAR LES SERVICES SECRETS, PAR LA DELATION.!