• Description

Vidéoconférence de Franklin Nyamsi wa Kamerun
Président du Collectif Diasporique Camerounais.
Direct 4, du (27 mai 2018, 20:00) via Facebook
Partage maximum autorisé !

LE REGIME DE AHIDJO-BIYA EST UNE DICTATURE QUI JAMAIS ETE ELUS VERITABLEMENT DANS UNE COMPETITION DEMOCRATIQUE.!

Les régimes Ahidjo-Biya, sont des régimes despotiques qui n'ont JAMAIS ETE ELUS VERITABLEMENT DANS UNE COMPETITION DEMOCRATIQUE. Le régime d'Amadou-Ahidjo de 1960 à 1982 ne s'est jamais présenté à une élection avec une concurrence, c'était un régime de parti unique. Il n'était surtout pas question de démocratie sous ce régime.

Monsieur Paul Biya reçoit le pouvoir en tant que dauphin constitutionnel le 06 Novembre 1982.! De 1982 à 1991, il maintient le régime de parti unique.! Il prétend avoir accédé au pouvoir au Cameroun par la voie des élections. Ce qui est totalement faux car il n'avait pas eu de concurrent aux élections. C'est çà la vrai réalité.! Il ne peux pas dire qu'il a déjà gagné à une élection au Cameroun alors qu'il n'a jamais mis en place un système consensuel permettant de dire exactement qui a gagné les élections. Donc, on peux considérer d'emblée que de 1982 à 1990, soit pendant pratiquement 8 ans, MONSIEUR BIYA EST PRESIDENT AU CAMEROUN AU NOM DU PRINCIPE DE LA TERREUR ET DE LA VIOLENCE, qui a fondé la république du Cameroun et la République Fédérale sous Amadou Ahidjo.!

En réalité, Monsieur Biya, s'est toujours reconduit à la tête de l'Etat, "soi-disant avec les élections"; qui en réalité ne sont qu'une simple formalité, puisqu'il n'y a qu'un seul parti, le sien ; le RDPC qu'il met en place en remplacement de l'UNC, en Mars 1985 à Bamenda.! Ainsi de 1982 à 1990, c'est un PRESIDENT AUTOCRATIQUE sur la base d'un parti unique et d'un refus de la concurrence politique. Ses militants du RDPC ont d'ailleurs effectué une marche à Yaoundé en 1992 pour dire non à la conquête loyale dans la transmission du pouvoir au Cameroun.!

Malheureusement pour eux, Après l'éffrondrement du mur de Berlin, la puissance tutellaire française a exigé par la voix de son président François Mitterand et son discours de la baule en 1990, plus de liberté et de transparence; ET D'ECOUTER LES ASPIRATIONS DU PEUPLE qui réclamait alors fortement le multipartisme ; ce qui vient obliger le président Paul biya, à autoriser enfin le multipartisme au Cameroun.

Mais attention, même en autorisant le multipartisme, IL PRENDS LE SOIN DE METTRE EN PLACE DES MECANISMES QUI VONT LUI PERMETTRE DE TOUJOURS GAGNER LES ELECTIONS SYSTEMATIQUEMENT A CHAQUE FOIS, DE TOUJOURS SE MAINTENIR AU POUVOIR.!

La 1ère élection sous le couvert du multipartisme après les indépendance a lieu au Cameroun en Octobre 1992.! En 1992; Paul Biya a en face de lui un candidat apellé Ni John Fru Ndi qui est porté par une alliance des partis d'oppositions au Cameroun qui s'apellait à l'époque (Union Pour le Changement - UPC).

NI JOHN FRU NDI EST ELU DANS LES URNES, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN.! Monsieur Biya, se servant de l'armée, notament des BATAILLONS SPECIAUX DE L'ARMEE A SON SERVICE, se servant de l'administration territoriale, PROCLAME LES RESULTATS INVERSES ET SE MAINTIENT AU POUVOIR PAR LA FORCE ARMEE, FAISANT BASCULER LE CAMEROUN PRATIQUEMENT DE 1992 à 93, 94, dans une sorte de GUERRE CIVILE LARVEE.!

donc l'homme qui est a la tete du cameroun aujourd'hui et qui pretend y etre reconduit par des elections est un imposteur; un fraudeur. C'est l'HERITIER DU SYSTEME POLITIQUE LE PLUS VIOLENT QUE LE CAMEROUN N'AI JAMAIS CONNU.! en 1992, de l'avis de tous les experts internationaux connu, et d'ailleurs du propre aveux d'un certain nombre d'officiers de l'armée comme le général Pierre Semengué, chef d'Etat Major sous Paul biya; on reconnu qu'ils n'étaient pas prêt à ceder le pouvoir même avec l'évidence d'une victoire de l'opposition dans les urnes. Il est encore vivant et pourra contredire si ce m'est pas vrai ; Des vidéos existent vous pouvez les consulter et vous verrez combien ce général et Paul Biya ont du mépris pour le peuple camerounais.