• Description

Voici comment concrètement cette manipulation de l'ethnicité est entrain de tourner vers une organisation génocidaire.

Mr Biya s'est reconduit le 07 OCT 2018 à l'issu d'une mascarade électorale. Cette fois-ci, contrairement
à 1992 où le président du SDF Ni John Fru Ndi n'avait pas eu l'occasion de démontrer objectivement et
scientifiquement sa victoire devant la cours constitutionnelle; cette fois-ci Mr Biya a commis l'erreur
de laisser le président élu Maurice Kamto exposer les preuves de sa victoire devant la cours constitutionnelle
du Cameroun.

Cette démonstration est venu vider toute légitimité dont Mr Biya pouvait se prévaloir
comme dans les élections précédentes. Cette difficulté est devenue aussi une évidence diplomatique, les Etats-Unis
savent que Paul Biya n'a pas gagné l'élection du 07 Octobre. La France sait encore mieux que par le passé que Paul
Biya n'a pas gagné les élections du 07 Octobre 2019; de même que les royaumes-Unis, les Russes, l'Allemagne...

Il y a un discrédit international du régime de monsieur Biya !

A partir de là, Mr Biya est entrain de recourir à son arme fatale, celle du colonialisme, çà a toujours été dans nos
pays africain, la manipulation du tribalisme. C'est dans ce cadre qu'a été introduit au gouvernement des individus
aussi nuisibles que Jean de Dieu Momo et Atanga Nji.

Pr. Franklin Nyamsi wa Kamerun
La manipulation du phénomène ethnique au Cameroun
Conférence du 09.02.2018