• Description

Le président Maurice Kamto n'a pas choisi la voie de la lutte pacifique par faiblesse, ni par lâcheté. Il faut donner des conseils car les gens n'ont pas compris l'intérêt de la voie de la lutte pacifique préconisé par le président Maurice Kamto, lutte qui contrairement à ce que certains croient est entrain de porter des fruits.

La voie pacifique choisi par maurice Kamto et tous ceux qui l'accompagnent dans ce moment d'éveil et de récupération des libertés fondamentales camerounaises est en réalité la voie de la raison et la voie de l'avenir.

Le Cameroun est aujourd'hui confronté au risque de guerre civile autour de lui, mais surtout au risque de guerre civile interne et de guerre successoral du clan Biya

Mr Niat Njifendi, dauphin constitutionel est un ectoplasme, un fantôme encore plus en mauvais état que biya est là comme voile à la préparation à sa véritable succession.

Biya a éliminé et mis en prison tous le sérail "bulu" car il a commencé à présenter les principaux chefs de corps militaires (du BIR, de la garde présidentiel, de la sécurité militaires et des principales garnisons opérationelles) à son propre fils Franck Emmanuel Biya. C'est une information sure que je vous donne !

Le plan B pour Paul Biya serait de préparer un coup d'Etat issu d'un officier issu d'un des 4 corps suivants : Le BIR, la garde présidentiel, la sécurité militaire ou lees renseignements généraux). Ces militaires sont supposé organiser une transition politique pour organiser la confiscation du pouvoir dans ce pays après Paul Biya.

La voie militaire est celle de l'ouverture de la boite de pandor à éviter absolument.
La seule possibilité que le peuple camerounais a aujourd'hui pour éviter la perpétuation du système Biya, est de réussir à obtenir du peuple camerounais une mobilisation citoyenne.

La voie pacifique permet de ne pas détruire le peu qui a été construit, à partir de laquelle les frontières restent sécurisées. On ne doit pas au cameroun jeter le bébé et l'eau du bain. Ce sont les camerounais qui seront perdants aux prises de groupes sélérats venus vivre de rapine, de sang, de sueur et de larmes sur tout le territoire national. Le président élu a choisi la seule voie de lutte qui soit à l'avantage du peuple camerounais. car elle ne consiste pas a l'autodestruction ou au suicide de notre peuple, mais elle consiste à donner à notre peuple une victoire sur l'énnemi commun qui est la dictature de Paul Biya qui lui donne les moyens d'aller vers la fondation d'une nouvelle république.